mardi 25 mars 2008

DEUX ARTICLES, DEUX VISIONS

ABC 22/02/2008
Pizarro muestra los graves problemas de la economía frente a un Solbes a la defensiva.

El PAÍS 22/02/2008 Elecciones 2008-Primer cara a cara televisado
Solbes vence al fichaje estrella de Rajoy.
El vicepresidente económico gana a Pizarro el primer gran debate televisado ante las elecciones del 9-M Solbes se impuso en los tres bloques del cara a cara.


Jeudi dernier il y a eu un débat entre M. Solbes, ministre d'économie, et M. Pizarro, responsable d'économie du PP. C'est le premier débat de cette campagne électoralle, il était donc très intéressant car la classe politique espagnole n'est pas habituée à débattre. Après avoir lu les deux articles des journaux "El País" et "ABC" qui analysaient le débat, la conclusion est que leurs points de vue sont très différents.

Le débat était divisé en trois parties. Chacune se rapportait à une question différente: macroéconomie, économie familiale et projets d'avenir. Le temps pour en débattre était de vingt minutes, c'est à dire, une heure au total. Il faut dire que M. le Ministre a de l'expérience comme fonctionnaire public alors que M. Pizarro a toujours travaillé dans le monde de l'entreprise privée. Il vient d'arriver sur la scène politique. M. Solbes se sentait donc plus à l'aise.

Le titre qui est au début de chaque article présénte un gagnant différent du débat. "El País" dit que M. Solbes a gagné le débat tandis que ABC fait remarquer que M. Pizarro relève les graves problèmes de l'économie espagnole. Les différents points de vue montrent que ces journaux ne soutiennent pas le même candidat. "El País" a réalisé un sondange pour savoir qui avait gagné( Solbes selon 47% de ses lecteurs), et il ajoute que d'autres médias comme Onda Cero et Antena 3, par exemple, sont d'accord avec cette opinion. Il remarque aussi que le PP a envoyé une note en disant que M. Pizarro avait gagné le débat pour réduire l'effet des sondanges. Pourtant ABC ne parle pas de sondanges ni d'autres médias. Ce journal préfère informer de toutes les initiatives que M. Pizarro présente pour éviter les difficultés que traverse notre économie. ABC ajoute aussi les chiffres négatifs qui nous préoccupent.

Après la lecture des deux articles, nous nous rendons compte que l'information sur un fait, dans ce cas, un débat sur l'économie, peut être présentée d'une facon très différente et, par conséquent, le lecteur devrait confronter plusieurs médias pour retenir une information plus conforme à la vérité.
Antonio

Aucun commentaire: